Quelles questions poser lors de l’achat d’un appartement ?
5 (100%) 2 votes

Bien se renseigner sur le bien immobilier que l’on pense acheter est important et ça l’est d’autant plus si vous envisagez d’acheter un appartement dans une copropriété. Pour pouvoir faire votre choix en toute connaissance de cause, voici les questions à poser lors de l’achat d’un appartement.

Établir sa liste de questions pour visiter un appartement

Lors de l’achat d’un appartement, on a souvent tendance à se focaliser sur le logement et moins sur la copropriété. C’est une grave erreur car en tant que propriétaire, le bâtiment et ses extérieurs vont vous occasionner des frais réguliers et parfois ponctuels. Nous vous conseillons donc de scinder votre liste de questions en deux parties : la première pour l’appartement, la seconde pour la copropriété.

Les questions à poser avant d’acheter un appartement

Commencez par poser des questions sur les aspects qui peuvent vous paraître bloquants :

• Le chauffage : renseignez-vous sur l’énergie utilisée (gaz, fioul, électricité). Intéressez-vous à la chaudière. Est-elle collective ou individuelle ? Quand a-t-elle été posée ? Quel est le montant de la facture de chauffage ?
• L’aménagement intérieur : si l’appartement nécessite quelques travaux pour être habitable selon vos critères, renseignez-vous sur les autorisations à avoir. Pouvez-vous faire des travaux sur un mur porteur ? Est-ce autorisé de changer les fenêtres ?
• Les installations sanitaires et électriques : demandez, documents à l’appui, si tout est aux normes en vigueur. Vérifiez l’état des appareils, l’aspect du tableau électrique, des prises d’électricité… Prenez connaissance du diagnostic technique.

Se renseigner sur la copropriété

Vivre en copropriété signifie adhérer à un règlement de copropriété. Cela signifie aussi qu’en tant que propriétaire, vous devez contribuer aux travaux à hauteur du nombre de parts que vous possédez.

Avant de vous engager, vous devez absolument savoir si :

• Des travaux sont prévus : ravalement de façade, changement de l’ascenseur ou des interphones, réparation de la toiture… tous ces travaux coûtent cher et seront en partie à votre charge.
• Vous devez verser un fonds de roulement : il s’agit d’une réserve d’argent utile en cas de travaux urgents ou d’impayés.
• L’ascenseur a été mis aux normes : c’est une obligation qui vise à assurer la sécurité des utilisateurs.
• Une assurance dommages couvre les dégâts causés à l’immeuble

Avant de signer l’acte de vente, demandez également à voir les 3 derniers procès-verbaux de l’assemblée générale des propriétaires ainsi que le règlement de copropriété. Renseignez-vous sur le syndic, sa réactivité, sa manière de gérer le bâtiment…