Immobilier : comment choisir son notaire ?
4 (80%) 3 votes

Que vous soyez vendeur ou acheteur, le recours à un notaire pour authentifier une transaction immobilière est un passage obligé.

Quand faire appel à un notaire ?

L’avant-contrat, c’est-à-dire la promesse ou le compromis de vente peut être signé sous seing privé, autrement dit directement entre vendeur et acquéreur. L’appel à un notaire est donc facultatif à cette étape. Bien souvent, c’est l’agent immobilier qui guide les parties à ce moment de la vente. Sauf cas particulier, le notaire intervient donc dans la seconde étape : l’acte de vente.

Pour la vente définitive, l’intervention du notaire est obligatoire. Il est le seul habilité à produire des actes authentiques et à pouvoir effectuer les formalités de publicité foncière. L’acte authentique de vente est par conséquent un contrat officiel qui vient conclure la vente du bien entre le vendeur et l’acquéreur.

Notaire : à qui s’adresser ?

Dans  la majorité des ventes immobilières, un seul notaire se charge de l’acte authentique. Toutefois, le vendeur et l’acquéreur peuvent chacun faire appel à leur propre notaire. Dans ce cas, les deux notaires se partagent le travail de vérification et de rédaction de l’acte de vente. Notez qu’une réglementation existe pour préciser qui fait quoi.

Il faut savoir que l’intervention de deux notaires ne modifie pas les honoraires (le coût pour le client reste le même).

Enfin, le choix du notaire est libre. Vous pouvez vous le faire recommander par un proche ou par votre agent immobilier. Vous avez aussi  la possibilité de contacter la chambre des notaires de votre département (mais votre notaire peut se trouver n’importe où en France). Le notaire est amené à conseiller et aider son client dans le processus d’achat, il est donc  important de choisir une personne avec qui l’entente sera bonne.