3 bonnes raisons d’acheter dans le neuf
5 (100%) 4 votes

Vous hésitez encore entre le neuf et l’ancien pour votre futur achat immobilier ?
Pour balayer vos derniers doutes, voici 3 très bonnes raisons de choisir du neuf plutôt que de l’ancien.

Le neuf, c’est peu énergivore

Opter pour le neuf, c’est acquérir un logement bénéficiant des dernières innovations en termes d’équipements et de construction,  et plus particulièrement du point de vue énergétique.

Grâce à la règlementation en vigueur aujourd’hui en France, la RT2012 – réglementation thermique 2012- qui encadre la « qualité énergétique » des bâtiments pour les constructions neuves, choisir le neuf c’est la garantie d’acheter un bien immobilier à forte performance énergétique (isolation, chauffage, production d’eau chaude…)

Cela  constitue un bel avantage par rapport à l’ancien, qui peut demander un investissement supplémentaire pour mise aux normes énergétiques, ou tout simplement pour remédier à des pertes de chaleur par exemple.

Customiser son intérieur, c’est possible

Acheter un bien neuf cela signifie, dans la majorité de cas, acheter sur plan (en VEFA). Si cela constitue un frein pour certaine personne, il ne faut pas oublier un avantage essentiel : c’est la personnalisation de votre appartement ou votre maison. D’autant plus qu’aujourd’hui les visites virtuelles permettent de se projeter dans le bien en construction !

Voir les biens avec visites virtuelle sur immoRegion

Avec le neuf, on peut créer son logement à son goût, c’est-à-dire choisir la décoration et les finitions, mais aussi personnaliser la disposition des pièces.  On peut ainsi choisir son carrelage, l’équipement de la salle de bain, les revêtements muraux, supprimer une cloison, ou encore agrandir une pièce, etc.

A la remise des clés, vous n’aurez qu’à poser vos meubles !
Alors qu’il faut prévoir des travaux de rénovation ou au minimum d’embellissement dans l’ancien, un logement neuf se construit à votre image, jusqu’aux finitions.

10 ans de tranquillité

La garantie décennale (ou responsabilité décennale) couvre tout bien immobilier nouvellement construit ou rénové, pour une période de 10 ans à partir de la fin des travaux. Cette responsabilité est encadrée par des textes d’ordre public.

La responsabilité décennale des constructeurs concerne les vices et dommages de construction pouvant affecter l’ouvrage assuré, compromettant la solidité de l’ouvrage ou le rendant impropre à l’usage auquel il est destiné. 
En d’autres termes, la protection décennale prend en compte le gros œuvre, les murs, charpentes, escaliers, canalisations et plafonds ; et par extension, elle peut aussi couvrir les travaux importants de rénovation ou d’aménagement, par exemple un revêtement de façade, la réfection d’un sol carrelé ou de la toiture, ainsi que tous les travaux affectant la solidité du bâtiment.

En plus de la garantie décennale, une garantie biennale (2 ans) couvre les éléments d’équipements (séparables du gros œuvre). Cette garantie assure par exemple des éléments comme  les canalisations, radiateurs, conduites, gaines, fenêtres, portes etc.