Les quartiers où il faut investir à Arras
Votez pour cet article

Chef-lieu du Pas-de-Calais, Arras est une ville à taille humaine de 40 830 habitants qui se distingue par sa richesse architecturale. Non seulement son beffroi et sa citadelle sont classés au patrimoine mondial de l’humanité, mais figurez-vous que la ville est également celle qui présente la plus forte densité de monuments classés dans l’Hexagone. Ancienne ville ouvrière, Arras propose une grande diversité de quartiers. Mais dans lesquels est-il conseillé d’investir ?

Le centre-ville a la cote

Les prix de l’immobilier sont évidemment les plus élevés dans le centre-ville (plus de 1 900 € du mètre carré), territoire de prédilection des catégories socio-professionnelles les plus aisées, avec les quartiers de la Préfecture et de Saint-Sauveur, logiquement beaucoup plus fournis en appartements qu’en maisons individuelles. Si le centre-ville est effectivement prisé des acheteurs, ceux-ci peuvent également se tourner vers d’autres quartiers en pleine mutation.

La mutation de la citadelle

Zone militaire jusqu’en 2010, date à laquelle elle est revenue à la communauté urbaine, la citadelle d’Arras fait l’objet d’un vaste programme de reconversion. L’édifice de Vauban, associé à la caserne Schramm, au terrain du Gouverneur et au bois du Polygone, devient un quartier aux multiples vocations, avec la construction de logements, de bureaux, de commerces, mais aussi de services de proximité et d’espaces de loisirs : siège de la communauté urbaine, hôtels d’entreprises, pôle gastronomie, etc. C’est donc incontestablement le quartier en devenir d’Arras, celui où il est vivement conseillé d’investir.

Des quartiers en rénovation

En 2014, la ville d’Arras a signé avec l’État un contrat de ville portant sur le renouvellement urbain de trois quartiers, projet qui a depuis été engagé. Il s’agit de Saint-Michel, de la cité Jean Jaurès, au sud de la ville, et du quartier Baudimont à l’ouest. La mutation de ces quartiers entraîne la démolition de tours et la construction de nouveaux logements. C’est également le cas du quartier des Nouvelles Résidences, à cheval sur les communes voisines de Saint-Laurent-Blangy et Saint-Nicolas-lez-Arras où est prévue, notamment, la réhabilitation de plus de 430 logements selon les normes BBC.