Lorsque l’on souhaite vendre (ou acheter) un bien immobilier, mieux vaut commencer par s’informer sur l’état du marché et les prix pratiqués dans la ville concernée. Justement, qu’en est-il à Calais ?

Des prix inférieurs à ceux du département

Sur la Côte d’Opale, au carrefour de la Manche et de la mer du Nord, Calais abrite 76 400 habitants et 35 330 logements – dont 90 % de résidences principales. Au 1er janvier 2017, les appartements se vendent, en moyenne, 1 561 € par mètre carré et les maisons 1 248 €/m². La fourchette de prix varie de 1 171 € à 2 342 € dans le premier cas, et de 936 € à 1 872 € dans le second cas. Si ces prix se sont stabilisés depuis trois mois, ils ont connu sur l’ensemble de l’année 2016 une baisse de 3,5 %. Celle-ci est toutefois nettement moins importante que les années précédentes. Les prix à Calais restent inférieurs à ceux pratiqués sur l’ensemble du Pas-de-Calais, où il faut en moyenne compter 1 897 €/m² pour un appartement et 1 445 €/m² pour une maison. Par ailleurs, il faut, toujours en moyenne, 67 jours pour vendre un bien immobilier à Calais contre 47 jours si l’on considère l’ensemble du département.

Si l’on excepte les studios, très peu nombreux, le parc immobilier calaisien est relativement équilibré, comptant 12,5 % de deux-pièces, 19,6 % de trois-pièces, 25,2 % de quatre-pièces et 39,6 % de logements plus grands.

Les quartiers les plus prisés de Calais

Bien sûr, le prix d’un bien dépend en grande partie de sa localisation. À Calais, porte vers l’Angleterre, le front de mer est le quartier le plus prisé (1 728 €/m² en moyenne), suivi par les environs du Fort Nieulay (1 689 €). Le centre-ville, avec les quartiers Van Grutten et Hôtel de ville, se positionne également – et logiquement – dans le classement des zones les plus chères, classement que l’on peut compléter avec Calais Nord. Les petits budgets, à la recherche d’un bien négocié autour de 1 100 € du mètre carré, devront quant à eux se diriger vers l’est de la ville, dans des quartiers comme Rodin, Matisse, Beau-Marais et Greuze. Une fois n’est pas coutume, il est dans ce cas inutile de se tourner vers des communes voisines telles que Coquelles, Coulogne, Marck et Sangatte : ici, les prix moyens dépassent les 1 500 €/m², pour les appartements comme pour les maisons.