Nancy – Metz : le match immobilier
4.4 (88.33%) 12 votes

Nancy et Metz sont les deux principales villes de Lorraine. Mais dans laquelle vaut-il mieux acheter un bien immobilier ?

D’un côté, Nancy, 105 380 habitants et 66 446 logements, préfecture de la Meurthe-et-Moselle. De l’autre, un peu plus au nord, Metz, 119 960 habitants et 64 694 logements, préfecture de la Moselle. Comparons donc quelques critères de leurs marchés immobiliers respectifs, avec des chiffres établis au 1er octobre 2016.

Le prix des appartements

À Metz, le prix moyen des appartements mis en vente est de 1 696 € par mètre carré, avec une fourchette comprise entre 1 272 € et 2 544 €. Ces prix grimpent bien évidemment dans certains quartiers, aux premiers rangs desquels Les Îles et le centre (ville ancienne et ville nouvelle). À Nancy, le prix moyen est plus élevé, avec un prix de vente moyen de 1 868 €/m², oscillant entre 1 401 € et 2 801 €. Les quartiers les plus prisés sont ceux de la vieille ville : Léopold, Poincaré ou encore Stanislas.

Le prix des maisons   

Il en va de même pour les maisons individuelles : elles sont, en moyenne, un peu plus chères à Nancy qu’à Metz, avec un prix moyen de 1 864 € à Nancy contre 1 752 € du mètre carré à Metz.

La surface des logements

La typologie des logements en vente est également différente entre les deux villes. Ainsi, à Metz, presque 70 % des logements sont des trois-pièces ou plus tandis que la majeure partie des habitations sur le marché nancéien concerne des trois-pièces… ou moins.

L’évolution du marché immobilier

Pour les acheteurs, le marché est un peu plus favorable à Metz. En une année, les prix de l’immobilier ont chuté de 2,3 % (contre – 1,4 % à Nancy) et continuent de baisser légèrement en cette fin d’année alors qu’ils se stabilisent dans la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Là où les deux villes font sensiblement jeu égal, c’est sur le délai de vente moyen, qui est de 57 jours à Nancy et 55 jours à Metz.

Metz apparaît donc comme la ville gagnante du match, d’autant que le taux de propriétaires y est plus important qu’à Nancy : 33,4 % contre 28,2 %.