Taxe d’habitation – Taxe foncière : qui paie quoi ?
Votez pour cet article

Le taux des taxes payées par les ménages voté par les grandes villes et leurs intercommunalités augmente de 0,9 % cette année en moyenne. D’une ville à l’autre, les différences sont parfois impressionnantes. Tour d’horizon dans notre région.

 

Vous l’avez déjà peut-être reçue ou l’attendez avec angoisse, la taxe d’habitation et la taxe foncière vont bientôt tomber dans nos boîtes aux lettres.

Le taux 2011 des impôts payés croît de 0,9 % en moyenne cette année. Rien à voir avec la hausse de (+ 2,8 %) subie en 2010 et de +5,1 % de l’année précédente.

En moyenne, un ménage dit « classique »* paiera cette année au moins 976 euros de taxe d’habitation (en France). Ce montant correspond au niveau médian de la contribution d’un foyer imposable moyen.  Ce niveau médian ne progresse que de 2 % par rapport à 2010.

Face à cet impôt, toutes les villes ne sont pas égales. Ainsi un contribuable de Mulhouse paiera en moyenne 773 € de taxe d’habitation, soit une hausse de +3.2%, contre 953 € pour un habitant de Strasbourg, avec une hausse 2.5%

 

Côté taxe foncière, la contribution médiane pour les propriétaires s’établit à 961 euros, en hausse de 2,7 % (France entière). Cette évolution, plus forte que celle de la taxe d’habitation, est en partie imputable aux départements. En Alsace, la taxe foncière pour un propriétaire Mulhousien s’élèvera en 2011 à 656 € en moyenne (+3.2% en un an), et à 651€ pour un Strasbourgeois (+2.5% de hausse).

 

*couple avec 2 enfants habitant un logement dont la valeur locative est également à 1,5 fois la valeur locative moyenne des logements de la commune

 

Source : les Echos, Forum pour la gestion des villes