Quels sont les frais liés à la location d’un logement ?
5 (100%) 2 votes

Un premier appartement ? Ou un changement de logement ? Louer une nouvelle habitation entraîne des frais pour les locataires. Ces frais peuvent être de différentes natures : caution, frais d’agence… Il convient dès lors de bien prévoir son budget afin de ne pas se retrouver dans une situation délicate.

Faisons le point sur les frais liés à la location.

Le dépôt de garantie (ou caution)

Dans le cadre d’une location de logement, le montant du dépôt de garantie, aussi appelé caution, est réglementé. En effet, celui-ci ne peut pas dépasser 1 mois de loyer, hors charges, dans le cas d’une location vide. Si le logement est meublé, le montant du dépôt de garantie est alors limité à 2 mois de loyer.

Notez que la somme demandée en garantie doit figurer dans le bail de location.

Plus d’infos sur le dépôt de garantie

Les frais d’agence

Autre poste de dépense lors d’une location d’appartement, les frais d’agence sont, eux aussi, encadrés par la loi. Le montant de ces honoraires englobe les prestations de l’agence : l’organisation des visites, la constitution du dossier, la rédaction du bail et l’établissement de l’état des lieux d’entrée.

Pour le calcul, il faut à présent différencier les prestations.

Calcul des frais d’agence (organisation des visites, constitution du dossier et rédaction du bail)

Les honoraires des agences sont plafonnées et varient selon la surface et la zone géographique :

  • 12 €/m² en « zone très tendue » (Paris et communes limitrophes)
  • 10 €/m² en « zone tendue » 
  • 8 €/m² dans les autres communes

Exemple :  pour la location d’un logement de 50 m2 à Metz, les frais d’agence seront de 
50 x 8 = 400 euros

Simulez vos frais d’agence en fonction de votre commune

Calcul des frais d’état des lieux

Ici aussi, les coûts sont plafonnés en fonction de la surface du logement (sans distinction géographique). Pour l’état des lieux d’entrée, le montant ne pourra excéder :

  • 3 € par m² de surface habitable

Attention : les frais étant partagés, le montant payé par le locataire ne pourra pas dépasser celui du bailleur.