Louer son logement à des touristes: quelles sont les règles ?
Votez pour cet article

C’est la tendance, de plus en plus de particuliers louent leurs propres logements  à des vacanciers. Plusieurs sites Internet ont investi la toile et proposent aujourd’hui des plateformes pour mettre en location son habitation pour les vacances.

Si on dépasse l’appréhension de laisser son chez soi à des inconnus pour une ou plusieurs semaines, la formule est séduisante à condition de bien respecter les règles.

Si vous êtes locataire

Depuis le  27 mars 2014, la loi Alur permet de sous-louer son appartement, vide ou meublé, à condition d’avoir une autorisation écrite de son bailleur. Assurez-vous donc d’obtenir l’accord de votre propriétaire avant d’entamer quoi que ce soit.

D’autre part, vous devrez  souscrire auprès de votre assureur une garantie « recours du sous-locataire », afin d’éviter tout risque pendant la période où l’appartement sera sous-louer.

Si vous êtes propriétaire

En tant que propriétaire, et si le logement concerné est votre résidence principale, vous n’avez besoin d’aucune autorisation, à condition de louer moins de 4 mois par an.

Si vous possédez une résidence secondaire, la location saisonnière est plus contraignante. Il faudra notamment, selon les villes, demander une autorisation à votre mairie.

Vous devrez également prévenir votre assureur.

Obligations fiscales

Enfin, il faut savoir que lorsque que vous louez votre logement,  vous êtes tenu de déclarer les revenus de votre location au titre du « bénéfice industriel et commercial ».