Le guide d’achat de la cuisine
5 (100%) 2 votes

En moyenne, une cuisine est faite pour durer quinze ans. Installer une nouvelle cuisine est donc une opération qui ne doit rien laisser au hasard, d’autant qu’il s’agit bien de la pièce préférée des Français.

D’abord, établir son budget

C’est décidé, votre future cuisine sera pratique, conviviale et tendance. Oui, mais à quel prix ? Voilà la question qui tarabuste nombre de personnes. Plutôt que de commencer à chercher « au petit bonheur la chance » et à guetter les promotions du web et d’ailleurs, il est nécessaire, premièrement, d’établir un budget. Quelle somme êtes-vous en mesure de dépenser ? Avec sur le marché des cuisines de 1 500 € à 15 000 €, la fourchette est plutôt large. Ce budget dépend aussi de ce que vous souhaitez acheter – seulement des meubles, ou bien des meubles et de l’électroménager – et aménager – partez-vous de zéro  ou d’une ancienne cuisine « prête à l’emploi » ? Il faut savoir que la moitié du budget est généralement consacrée aux meubles, 25 à 30 % aux équipements électroménagers, 5 à 10 % à la pose éventuelle et 15 à 20 % à des travaux annexes (plomberie, électricité…). Mais tous ces postes ne sont pas obligatoires.

cuisine moderne blanche

Différentes solutions d’achat (et de pose)

En effet, plusieurs solutions s’offrent aux acheteurs. La plus économique, mais qui nécessite certaines connaissances en bricolage, est la cuisine en kit. Il faut alors se rendre en magasin puis assurer le transport, le montage et la pose des éléments. Ensuite, les grandes surfaces spécialisées proposent des meubles déjà montés. Dernière solution, la cuisine clés en mains, livrée, montée et posée par un cuisiniste, qui s’occupera également des raccordements électriques et des arrivées d’eau. Chez ces spécialistes, il faut compter entre 5 000 € et 14 000 € pour du haut de gamme, mais vous pouvez opter pour des éléments de moyenne gamme. Une information à ce sujet : quel que soit l’endroit où l’on achète sa cuisine, les caissons des différents éléments sont toujours les mêmes, ce sont seulement les finitions qui changent (et qui modifient le prix). Et une astuce : même si vous optez pour la solution clés en mains, vous n’êtes pas obligé de choisir à tout prix les équipements électroménagers proposés par le cuisiniste.

Tout est dans le plan…

… encore faut-il bien choisir les différents éléments qui vont composer la future cuisine. Qu’elle soit linéaire, en L, en U, avec ou sans îlot central, il est indispensable de commencer par en dresser le plan, ce que peut faire pour vous un professionnel. Les personnes qui décident de s’occuper elles-mêmes de cette étape devront tout d’abord prendre des mesures, puis établir un plan précis en prenant en compte les règles de base, la proximité des postes de conservation, de cuisson et de lavage, les espaces nécessaires pour évoluer confortablement dans cette pièce (70 cm au moins devant les meubles, 90 cm devant un placard, 120 cm devant un lave-vaisselle) et les différentes sources de lumière. Bonne nouvelle, on trouve aujourd’hui sur Internet des logiciels de planification en 3D qui permettent de se faire une idée très précise de sa future cuisine.

Lire aussi: Bien agencer, bien cuisiner

Quid des tendances ?

cuisine en pleine nature

Cuisine classique, design ou rustique, tous les goûts sont bien sûr dans la nature. Mais côté cuisine, les modes aussi se suivent. Depuis quelques temps déjà, la cuisine ouverte est plébiscitée et a été rejointe par la tendance de l’îlot central, qui fait à la fois office de plan de travail, de table et de meuble de rangement. Pour 2016/2017, l’heure est au naturel et au minéral. On préfèrera donc des éléments en bois, pourquoi pas associés à du verre et/ou du métal. Une grande importance est donnée au revêtement du plan de travail. Béton ciré, lave émaillée, bois ou pierres de synthèse, de nombreux matériaux sont proposés. Pour avoir des idées et des conseils, le site français www.inspirationcuisine.com se trouvera être d’une grande utilité.