Comprendre l’assurance loyers impayés
5 (100%) 1 vote

Le défaut de paiement des loyers concerne 2 à 3 % des sommes dues aux propriétaires Français. De plus en plus de bailleurs préfèrent donc prendre leurs précautions en souscrivant une GLI : Garantie Loyers Impayés.

Qu’est-ce que l’assurance loyers impayés : la GLI ?

La garantie loyers impayés est souscrite par le propriétaire auprès d’une compagnie d’assurance. Comme son nom l’indique, elle le protège contre une défaillance du locataire dans le paiement de ses loyers, mais pas seulement. Cette garantie couvre également les éventuelles dégradations dans le logement (pour lesquelles le dépôt de garantie du locataire n’est pas suffisant), les frais de contentieux et un départ prématuré du locataire, sans respect du préavis, qu’il s’agisse d’une « fuite » ou d’un décès. Les assureurs peuvent également proposer d’autres options, comme une indemnité en cas de vacances locatives.

Les conditions d’accès à la GLI

La garantie loyers impayés n’est pas accessible à tous les propriétaires. Il est en effet nécessaire que leur locataire soit solvable : le plus souvent, un travail en CDI et un taux d’effort (différence entre les revenus et le loyer) autour de 33 % sont exigés. La présence du locataire dans les murs depuis au moins un an et sans qu’il y ait eu le moindre incident de paiement peut également constituer une condition d’accès. Par ailleurs, au moment de signer leur contrat, les propriétaires doivent prêter attention à ses différentes dispositions, et tout d’abord au montant maximal de l’indemnisation ainsi qu’au délai de carence – la période durant laquelle les impayés ne sont pas couverts. Un comparatif s’impose pour les bailleurs qui souhaitent souscrire une telle assurance !

La garantie Visale, une autre solution

Si les conditions ne sont pas remplies, il existe une autre solution : la garantie Visale a, depuis le 1er janvier 2016, remplacé la GRL, ou garantie des risques locatifs. Accordée par Action Logement, elle fonctionne comme une garantie de loyers impayés. Visale est destinée aux jeunes de moins de 31 ans et aux personnes plus âgées travaillant en CDD ou avec un contrat précaire. Attention : c’est le locataire qui souscrit cette garantie et non le propriétaire.