Choisir un terrain : les pièges à éviter
5 (100%) 2 votes

Choisir un terrain : les pièges à éviter

Vous avez tous rêvé d’un petit manuel pour vous guider dans le choix d’un terrain à bâtir. Découvrez les trucs, astuces et autres petits pièges à éviter…

Bien choisir son terrain !

La future architecture de votre demeure est intimement liée au choix du terrain. Toutes vos envies peuvent varier ou s’annuler en fonction de l’emplacement de votre bien. Outre les contraintes liées au sol, s’ajoutent les contraintes administratives. Nous vous conseillons donc d’anticiper vos projets ou de choisir le lieu avec votre architecte.

Plusieurs critères sont à analyser pour votre satisfaction future comme la localisation géographique et la proximité avec les commodités (transports, écoles, commerces, hôpital…) Évidemment le prix du terrain variera suivant ces critères.

Vous serez amené à choisir entre deux types de terrains :

  • les terrains isolés : vous bénéficierez d’une grande liberté d’un point de vue architectural. Cependant, étant donné l’état d’isolement de ce bien, vérifiez bien la fiabilité des sols. Si le terrain est un peu trop isolé, l’eau et l’électricité ne seront peut-être pas desservies. Aussi, les raccords et autres travaux qui vous permettront d’en jouir sont à votre charge.
  • les terrains de lotissements : il s’agit généralement de vente en lots. Concernant la viabilité et la faisabilité des constructions, il y a beaucoup plus de facilité que pour les terrains isolés. Par contre, vous devrez revoir vos envies d’exubérances architecturales. Un règlement interne au lotissement impose certaines contraintes de formes et de couleurs afin de ne pas brusquer visuellement le paysage du lotissement.

Si votre cœur balance, faites une liste de vos attentes. Il faudra, quoi qu’il en soit, faire des compromis.

A faire, à éviter !

Ensuite, contactez la mairie afin de vous procurer un certificat d’urbanisme pour vous rassurer sur les possibilités du terrain choisi. Pensez également à consulter un plan d’occupation des sols afin de ne rien ignorer des règles de construction. En même temps, tenez-vous informé des projets aux alentours. Autrement dit des autoroutes ou aéroports en projet dans les années à venir. Car ces notions peuvent évaluer ou dévaluer votre bien de façon considérable !

Concernant les terrains isolés, renseignez-vous sur les coûts d’éventuels raccordements si besoin. Surtout, faites vérifier la qualité du sol par un expert avant de vous lancer !

N’oubliez pas que les tarifs alléchants, bien en-dessous du marché, demandent une attention plus importante encore. Ne lésinez pas sur les moyens pour cet achat, ne perdez pas de vu que votre maison y siègera pour de nombreuses années !