Ça y est ! Vous avez débarrassé meubles et cartons, il ne vous reste plus qu’à rendre les clés de l’appartement que vous louiez jusqu’à présent. Une dernière étape vous attend : celle de l’état des lieux de sortie.

Faire le grand ménage

Tout comme cela a été fait à votre entrée dans le logement, votre sortie nécessite un état des lieux. Votre objectif est, bien entendu, de récupérer la caution que vous avez versée. C’est pour cette raison que l’étape ultime avant de rendre les clés exige un minimum de préparation : hors de question de rendre un appartement sale et/ou dégradé !

Place donc, tout d’abord, au grand ménage (et pas seulement sur ce qui se voit). Lessivage des murs, des plafonds et des sols, détartrage des robinetteries, nettoyage des vitres… et ce n’est pas tout ! Vous devez encore vous occuper du jardin si vous en avez un : enlever les mauvaises herbes, tailler les haies, etc. Les conduits seront ramonés, les éviers débouchés, les moquettes shampouinées… Bref, mieux vaut ne pas s’y prendre la veille pour le lendemain.

Réaliser des petits travaux

Si votre propriétaire ne pourra vous blâmer pour ce que l’on appelle « l’usure normale » (des peintures dont la couleur est passée par exemple), vous avez en revanche obligation d’effectuer les réparations locatives. Concrètement, cela signifie qu’il vous faut reboucher les trous dans les murs, remplacer un robinet défaillant ou une vitre rayée. Notez cependant que ces réparations locatives n’ont pas à être réalisées si le logement est vétuste et si le propriétaire n’a pas fait effectuer les travaux qui lui incombent.

Privilégier le dialogue

Dans le cas où, pendant votre occupation du logement, vous avez abattu une cloison ou réalisé d’autres travaux de nature à transformer le bien, et ce en « omettant » de demander l’accord de votre propriétaire, ne paniquez pas ! Mieux vaut entrer en contact avec lui et le prévenir avant le jour J – pour tenter de trouver une solution amiable – plutôt que de le mettre face au fait accompli.