Comment bien négocier le prix d’un bien immobilier ?
5 (100%) 2 votes

Le prix affiché au moment de la vente de l’appartement ou de la maison de vos rêves n’est pas forcément celui que vous allez payer au final. Négocier est une pratique courante, mais qui ne s’improvise pas. Impossible en effet de décréter tout de go que la valeur du bien en question doit baisser de 5 ou de 10 %. Quelques conseils pour arriver à vos fins…

1.Renseignez-vous sur le marché local

Connaître les prix moyens de l’immobilier dans le secteur où se trouve le bien est indispensable. Vous pouvez également vous informer sur le prix de vente de logements similaires, ou connectez-vous sur un site web qui propose d’estimer la valeur d’un bien en fonction de multiples critères.

2.Renseignez-vous sur… le vendeur

On pourrait appeler cela « tâter le terrain », mais certaines informations vont assurément apporter de l’eau à votre moulin. Ainsi, un bien mis en vente depuis longtemps, disons au moins trois mois, vous assure une marge de négociation de 10 %. Essayez, aussi, de savoir si l’actuel propriétaire est pressé de vendre. Non seulement cela jouera en votre faveur au moment de négocier, mais vous aurez également de votre côté la possibilité de montrer votre bonne volonté, en proposant par exemple une réduction des délais.

3.Fixez votre prix plancher

Une fois tous ces renseignements engrangés, il est temps de fixer votre prix plancher, celui dont vous ne vous départirez pas. Il dépend de votre budget, bien entendu, mais aussi des critères qui peuvent justifier une décote. Et ils sont nombreux ! D’une rue bruyante à un appartement (ou un immeuble) mal isolé, situé en étage mais sans ascenseur en passant par le manque de luminosité, l’exposition (nord ou est par exemple) et d’éventuels vis-à-vis, ils constituent autant d’arguments qui vous aideront à négocier le prix du bien désiré. N’oubliez pas, non plus, de déduire le montant d’éventuels travaux du prix que vous allez proposer au vendeur.

A lire aussi: Comment faire une offre d’achat ?