Achat en copropriété, que faut-il vérifier ?
5 (100%) 1 vote

Vous vous apprêtez à devenir copropriétaire ? Acheter un appartement dans une copropriété signifie que vous allez vous engager à participer aux dépenses d’entretien de votre résidence. Avant tout achat, et dans le but d’éviter les mauvaises surprises, il est conseillé au futur propriétaire de se renseigner sur les charges courantes et sur les frais exceptionnels qu’il aura à sa charge.

Que faut-il contrôler avant d’acheter en copropriété ?

Selon le type de résidence et son mode de fonctionnement, vous serez amené à payer plus ou moins de charges. Sans surprise, plus il y aura de services nécessaires pour entretenir la résidence, plus les charges seront élevées. Pour obtenir une estimation objective du montant des charges courantes, demandez à voir les procès-verbaux de l’assemblée générale des deux dernières années. Le prix des différents contrats souscrits auprès des prestataires externes y sera mentionné : nettoyage, honoraires du syndic, frais de gardiennage, entretien de l’ascenseur, eau, etc.

Les charges exceptionnelles peuvent également entrer en jeu lors d’un achat. Il est essentiel de consulter les procès-verbaux afin de vérifier que des travaux importants n’ont pas été votés par l’assemblée tels qu’une réparation de la toiture, un remplacement de l’ascenseur ou une pose de nouveaux interphones.

Attention aux frais extraordinaires

La bonne gestion de la copropriété est également à prendre en compte. Au-delà de l’implication du syndic et de l’assemblée générale des propriétaires, il est conseillé de vérifier le pourcentage des impayés. Si certains propriétaires ne sont pas à jour dans leurs paiements, cela peut freiner l’entretien du bâtiment et la réalisation de projets à venir. Cela peut aussi entraîner des frais de justice qui seront répartis entre les différents propriétaires.

Qui seront vos voisins ?

Enfin, notre dernier conseil avant d’acheter en copropriété porte sur le voisinage. Lors de votre visite, prêtez attention aux éventuelles nuisances sonores, à la propreté des espaces communs et à la façon d’être des autres habitants de l’immeuble. Renseignez-vous également sur le nombre de propriétaires-occupants vs le nombre de locataires : plus il y a de locataires et plus il y aura de turn-over au sein de la résidence. Devenir propriétaire de sa résidence principale implique que l’on va y vivre plusieurs années, mieux vaut savoir à l’avance qui seront nos voisins !