3 choses à savoir sur l’assurance habitation
5 (100%) 3 votes

L’assurance habitation couvre les risques occasionnés à un logement ou à ses occupants. Selon les contrats, différents niveaux de garantie sont proposés. L’assurance habitation est-elle obligatoire et qui du locataire ou du propriétaire doit la payer ?

L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Optionnelle pour les propriétaires occupants, l’assurance habitation est par contre obligatoire pour les locataires d’une résidence principale. Ce contrat couvre les risques d’incendie, de dégâts des eaux et inclut la Responsabilité Civile Locative. C’est au locataire que revient la charge de cette assurance. Sans contrat d’assurance habitation valable, le propriétaire a le droit de mettre un terme au bail.

Sachez également que dans le cas d’une location saisonnière ou d’un logement de fonction, le locataire n’est pas obligé de souscrire à ce type d’assurance.

Bon à savoir : Il existe des contrats d’assurance habitation auxquels peuvent souscrire les propriétaires non occupants. Ils permettent de couvrir les dégâts qui ne le seraient pas par l’assurance du locataire et pour des cas qui engagent sa responsabilité (problèmes d’entretien, nuisances…). Certaines incluent également une clause « protection juridique du bailleur ».

Garanties générales et garanties complémentaires

Les garanties incluses dans un contrat d’assurance habitation varient selon la compagnie d’assurance et le type de formule choisie. Toutes couvrent les risques de dommages : incendies, dégâts des eaux, catastrophe naturelle… Également comprise dans les contrats simples, la Responsabilité Civile Vie Privée.

Pour plus de garanties, il est possible d’opter pour des suppléments : piscine, appareils hifis et électroménagers…

Comment choisir une assurance habitation ?

Face à la multitude de contrats d’assurance présents sur le marché, il n’est pas toujours simple de faire un choix. Idéalement, vous devez souscrire à une assurance qui couvre vos besoins. Souvent, votre assureur demandera une estimation chiffrée de vos biens. Évidemment, plus le montant annoncé est élevé, plus la prime sera importante. Cependant, sous-estimer la valeur de vos biens pourrait avoir de terribles conséquences en cas de sinistre. En effet, le remboursement sera basé sur votre déclaration et non sur la valeur réelle de ce que vous avez perdu dans le sinistre.

Certaines compagnies d’assurance proposent une couverture minimale et vous offrent de souscrire à différentes options. D’autres ont mis en place différents contrats allant de la couverture minimale légale à une couverture intégrale. Dans tous les cas, avant de souscrire à une assurance, pensez à comparer les garanties, les plafonds et conditions de remboursement.